Je stresse donc je mange

Je stresse , donc je mange.
 
On craque toutes! Ca vous est déjà arrivé de vous consoler en terminant une tablette de chocolat ou un pot de glace? Vous êtes sans doute une mangeuse émotionnelle, autrement dit, vous compensez un stress, une frustration ou un gros chagrin en mangeant. Plus qu'une envie, vous cédez à une vraie pulsion.

Et rassurez-vous: vous n'êtes pas la seule, c'est quelque chose de typiquement féminin: 9 femmes sur 10 mangent pour se consoler! C'est un des résultats de la grande enquête menée par Flair sur nos rapports avec la nourriture et à laquelle plus de 1.000 lectrices ont répondu.

Pourquoi on craque? Pourquoi on pense que la nourriture peut nous consoler?

Ce n'est pas un comportement naturel au départ, c'est vraiment un trouble du comportement qui est dû en grande partie à l'évolution de notre société, dans laquelle la nourriture a pris un rôle de plus en plus important.

-> Dans la plupart des familles, la nourriture est directement associée à une récompense ou, au contraire, à une punition. Du coup, quand on est soumis à des émotions négatives, c'est presque instinctif, on réagit en mangeant!

Est-ce que ce qu'on mange a une signification?

Oui, ça révèle pas mal de choses. Lorsqu'il s'agit de manger pour compenser un manque ou un pic de stress, toutes les femmes ne dévalisent pas les placards de la cuisine de la même façon.

Une étude américaine a démontré que chaque type de nourriture est lié à une émotion particulière.

Si vous avez tendance à craquer pour

• du fromage, cela témoigne d'un sentiment de frustration.

• de la viande, vous êtes en colère et agressive.

• du chocolat ou du café, vous cherchez à combler un manque ou une sensation de tristesse.

• de la glace ou du gâteau, vous avez besoin de protection et de sécurité.

• des chips, vous traversez une période de stress.

• des pâtes, vous vous sentez seule.

• de la nourriture piquante, vous vous ennuyez (les épices sont un excellent stimulant).

Comment ne plus craquer? Comment dompter ses émotions?

C'est pas évident mais ce que vous pouvez faire déjà:

1. Mangez régulièrement. Idéalement toutes les 3 à 5 heures. N'attendez pas d'être affamée. Vous risquez de vous ruer sur des aliments gras ou sucrés.

2. Vous avez une envie de sucré? Mangez un fruit. Il contient des sucres naturels et contribue à booster votre niveau d'énergie.

3. Si vraiment ça devient exagéré, que vous arrivez à un stade où on peut parler presque de crises de boulimie que vous ne pouvez pas contrôler, tournez-vous vers un spécialiste qui pourra vous apprendre à gérer vos émotions autrement qu'en vous rabattant sur la nourriture.

Article écrit par Valérie Kinzounza journaliste chez Flair,

 

Extrait du site : http://www.rtbf.be/sanschichis/bien-etre/psycho_mangeuse-emotionnelle?id=7755556

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×