Notions énergétiques

Quelques notions énergétiques.

aura.jpg

 


L'étude des corps énergétiques et des chakras aborde un système de représentations extrêmement complexe et hautement symbolique de l'être humain dans sa totalité, ce qui permet de mieux comprendre des comportements ou des états de santé dont les symptômes apparaissent sur le corps physique, mais dont les causes restent totalement énigmatiques, voire aberrantes au seul vu de la physique cartésienne.

Les textes TANTRIQUES abondent en descriptions et en informations sur ce sujet d'une ampleur et d'une complexité remarquable.

Dans les textes classiques tibétains, il est expliqué que nadis et chakras se créent à partir de la cinquième semaine de la vie intra-utérine.

Ensuite seulement apparaissent les glandes endocrines puis le corps physique.

Ce concept vieux de plusieurs millénaires est d'une importance capitale.  

Il démontre la prédominance de l'énergie sur la matière, théorie aujourd'hui entièrement reconnue par la physique quantique.

On peut donc comprendre que tout déséquilibre du corps physique entraîne une dysharmonie des corps énergétiques, et inversement.

La médecine des SIDDHAS (Sages du Sud de l'lnde) précise qu'un déséquilibre organique se manifestera toujours au niveau du chakra correspondant avec toutes les incidences psychologiques ou psychiques inhérentes à ce centre.
 

Les textes retrouvés témoignent d'une connaissance immense, profonde et précise des secrets de la vie, de sa force dynamique et de ses lois.

Etant donné sa complexité, et la puissance d'action (positive ou négative) que sa maîtrise apporte, cette science devait demeurer longtemps secrète, diffusée uniquement par initiation à des sages qui, par de nombreuses années de "formation", avaient acquis et démontré leur capacité à l'utiliser.

Convaincus de sorcellerie dans l'Occident du Moyen Age, on n'hésita pas à brûler ceux qui

pratiquaient les pouvoirs découlant de cette connaissance.  

Une définition simple recouvrant la physiologie subtile reliée à la thérapeutique physique et

psychique, peut se traduire de la manière suivante :

Le corps physique est le support des canaux énergétiques.
 

Les canaux énergétiques sont le support de la force psychique.
 

La force psychique est le support de l'esprit.

 

Cette interaction peut se lire également en sens inverse : 

Les émotions et les états mentaux affectent la force psychique.
La force psychique affecte les canaux énergétiques.
Les canaux énergétiques affectent le corps physique.

 

Les corps énergétiques :

 

Toute matière est de l'énergie concentrée.
 

Seule l'énergie parvenue à un certain degré de concentration devient visible aux yeux des

humains : pour l'homme, c'est le corps physique, le seul reconnu pendant les deux derniers

millénaires par la médecine et la physique occidentale.

Mais cela ne veut pas dire que ce que nos yeux de cartésiens ne voient pas n'existe pas !

L'être humain dans sa totalité est en relation étroite, en "interaction" avec le reste de l'Univers.
 

Les "champs d'information" émanant de son être sont présents PARTOUT, dans l'Univers entier.
 

Ces champs sont véhiculés, portés et émis par les différents corps énergétiques qui entourent le

corps physique, et qui sont constitués d'énergie à différents stades de concentration.

Dans les traditions orientales il est question de nombreux plans de l'être, souvent encore

subdivisés en plusieurs niveaux, mais par volonté de simplification, et pour mieux nous adapter à notre manière de penser occidentale, j'ai adopté la présentation communément admise :

  • · Corps physique
  • · Corps éthérique
  • · Corps Astral
  • · Corps mental
  • · Corps Causal (ou Divin)

Ces divers corps énergétiques sont présentés comme des poupées russes, il semble que l'un est toujours à l'intérieur de l'autre. En fait c'est faux : ils se chevauchent, partent tous du corps physique, mais sont de plus en plus "larges", et dépassent chaque fois le plan précédent.

Le corps éthérique :


Entoure le corps physique comme une fourrure, il est généralement considéré comme faisant

partie du physique, il disparaît après la mort.
 

Il mesure entre 5 et 10 centimètres d'épaisseur, il est facilement visible si l'on regarde avec un peu d'attention, et peut être photographié avec le procédé Kirlian.

Le corps éthérique est le support des chakras.

Le Taux Vibratoire du corps éthérique est normalement légèrement plus élevé que celui du corps physique.

 

Le corps Astral, appelé aussi "corps émotionnel"

C'est ce que la plupart des gens appellent "l'Aura". C'est schématiquement une "bulle" ovoïde qui entoure l'ensemble corps physique-corps éthérique, il mesure entre 1 mètre 50 et 4 à 5 mètres de diamètre.

Le corps Astral est l'un des plans de l'être qui va être le plus en relation avec les ressentis, avec les émotions, c'est dans le corps Astral que nous allons trouver les indices de problèmes de santé qui ne sont pas encore manifestés dans le corps physique.

Le corps Astral à la propriété de modifier sa forme et son volume en fonction des ressentis : si vous approchez de quelqu'un avec un produit qui est bon pour sa santé, cette "enveloppe" va s'élargir, "venir à la rencontre" du produit, si le produit est mauvais, elle va au contraire se rétracter.

De même pour les rencontres entre individus : "l'aura" va s'élargir s'il y a sympathie ou amour, ou au contraire se rétrécir, se recroqueviller s'il y a crainte ou sentiment d'hostilité.

C'est aussi dans le corps Astral que va se faire sentir la présence d'entités dites "astrales", c'est-à-dire "Ames errantes", lorsqu'il y a "vampirisation" de l'énergie.

Le corps Astral ne disparaît pas à la mort physique

Le Taux Vibratoire du corps Astral est nettement plus élevé que celui du corps éthérique.

 

Le corps Mental.

Autour du corps Astral se trouve le corps Mental, qui peut atteindre plusieurs mètres de diamètre.
Matérialisé et animé par nos pensées, nos idées, sa structure est moins dense que celle du corps Astral, sa vibration est plus élevée.

Plus les pensées sont vives et les connaissances spirituelles profondes, plus les couleurs du véhicule mental sont claires et rayonnantes.

Ce plan de l'individu est véritablement le reflet profond de sa personnalité.

Le corps mental peut être le siège de la création de "Formes-Pensées", résultat de nos obsessions ou craintes, que notre esprit est capable de concrétiser et qui vont prendre une véritable consistance énergétique mesurable.


Ces formes-pensées étant la plupart du temps le résultat de nos peurs ou de nos obsessions, elles ont très souvent des Taux d'énergie très négatifs.

Le corps Mental peut aussi être "vampirisé" par des entités qui ne sont pas des "Ames errantes", mais des entités parasites, souvent dangereuses.

Le Taux Vibratoire du corps Mental dépend beaucoup de la "qualité" des pensées et de l'activité intellectuelle de l'individu.

Il arrive parfois que ce corps Mental soit très réduit, mais en général, son Taux Vibratoire doit être plus élevé que celui du corps Astral.

Etant principalement un "champ" animé par les pensées de l'individu, quelque temps après la mort physique, ce "corps Mental" tend à disparaître, et la perception que nous en recevons devient ténue.

Le corps Causal ou corps "spirituel", ou corps "Divin" .

Les dimensions en sont extrêmement variables en fonction de la spiritualité de l'individu.

De presque inexistant pour une personne totalement dénuée de spiritualité ou foncièrement mauvaise, il peut dans certains cas atteindre des centaines de mètres de diamètre.


Le corps Causal correspond à cette part Divine immortelle qui est en chacun de nous et qui existe bien au-delà de notre conscience terrestre.

Le développement du corps Causal est intimement lié à la plus ou moins grande "ouverture" du chakra coronal.

Le Taux Vibratoire du corps Causal va être fonction de la spiritualité de l'être. Pour une personne évoluée pratiquant régulièrement la méditation et des activités spirituelles, il peut atteindre des chiffres extrêmement élevés.

Etant la partie "Divine" de l'être humain, ce "champ énergétique" ne disparaît évidemment pas après la mort.

 

Différence entre corps énergétiques et "Aura".

 

Tous les différents plans qui forment la totalité du corps de l'être humain, soit le corps physique, visible, palpable, concret, le corps Éthérique, véritable "fourrure" à la limite du visible, le corps Astral, le corps Mental et le corps Causal ou Divin qui est le plus subtil, sont un seul et même organisme.

 

Ces différents plans ne s'emboîtent pas l'un dans l'autre comme des poupées russes, mais tous partent du centre, et chaque corps est un peu plus vaste que le précédent et donc le déborde...

L'Aura, elle, ne fait pas partie de la structure physique/énergétique du corps humain.

L'Aura représente tout ce qui est "émis" par l'homme, son influence, l'énergie émise.
Elle n'existe que tant que le corps "émet".
Elle disparaît donc avec la disparition du corps physique.
Elle rayonne d'autant plus loin de l'individu que celui-ci est plus évolué. Le corps physique/énergétique agit comme un émetteur.

Plus la puissance est grande, plus l'émission porte loin.

L'influence positive (ou maléfique) de l'Aura de certains individus peut ainsi s'étendre sur plusieurs kilomètres, et être réellement "physiquement" ressentie...

Il est reconnu que la présence permanente d'un personnage d'exception (comme par exemple le Dalaï Lama, ou tout autre grand Maître) dans un endroit, peut influencer considérablement la qualité vibratoire d'une région entière.

Un individu sensible sent très bien s'il entre sur le territoire d'un "Grand Maître" ou sur celui d'un tyran...

 

 

Extrait du site "Atelier Energies et Santé".

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×